J'ai failli intituler l'article "l'été rhum"... D'abord parce qu'un été où on passe 1 mois en école de voile est FORCEMENT un été rhum... Non pas qu'on abuse des bonnes choses, mais tout simplement que ce qui se prête le mieux aux soirées et apéro, c'est, tradition oblige, le rhum.
Et ça "tombe" bien, je ne suis pas trop alcool fort, mais si y en a un que j'aime bien, c'est le rhum :-) Gâteaux, cocktails et autres, j'en ai déjà parlé.
Mais ce qui a changé, c'est que depuis un an environ, j'ai commencé à avoir de drôles de mixtures dans mes placards... Tout avait commencé avec une quinzaine de citrons verts en rab du stand "Caïpirinha" qu'on avait fait avec la musique. Après avoir mitonné gâteaux et poulet au citron vert, j'avais mis les survivants à macérer dans une bouteille de rhum... La première dégustation était horrible : ma bouteille contenait QUE du rhum et du citron, je vous laisse imaginer l'acidité !!!

Mon deuxième flacon a accueilli les 3/4 d'un énorme ananas, bien mûr et terriblement parfumé (je voulais le mettre entier mais j'avais englouti le 1/4 manquant en découpant la bête). J'ai réussi à le garder presque 6 mois avant de le déguster cet été, ça a été un régal ! J'en ai testé d'autres depuis, mais le rhum ananas-vanille a ma préférence !

Puis j'ai testé le rhum rapide au melon : 15 jours de macération suffisent. Vu la consistance spongieuse de la bête, le liquide est très agréable à boire (surtout bien frais) mais les morceaux de fruits sont terriblement alcoolisés. Ma deuxième fabrication a vu le mixer entrer en action : on n'a alors plus les problèmes de morceaux, mais j'ai tenté, sans succès de le filter (avec un filtre à café qui se déchirait donc pas ok...). D'un autre côté, si c'est bien bien bien mixé, la pulpe ne pose pas vraiment de problèmes.

Je suis passée à la phase bonbons, à macération rapide (10-15 jours suffisent avec chauffage préalable) : rhum caramel (là aussi, deux versions : caramel maison à la crème et caramels Lutti classiques, c'est quasi pareil !) et rhum violette (en faisant fondre des bonbons à la violette dans une petite casserole avec un peu d'eau). Celui-ci ne peut que étonner : la couleur et le goût ! Après, on aime (comme moi) ou on aime pas (si on aime pas tout ce qui est à la violette !)

Depuis cet été, je suis retournée aux fruits... Ce qui fait que j'ai maintenant en préparation un rhum coco (avec une vraie noix de coco opérée pour l'occasion), un rhum kiwi et un rhum grenade, histoire d'avoir un peu de couleurs dans les verres !
Et j'ai aussi en route une recette trouvée sur le blog de Cuisine Campagne : rhum cannelle amandes pistaches et pignons. 6 mois à attendre pour celui là, mais ça sent déjà fichtrement bon !!!!

Pour les recettes, chacun fait à son goût : sucre (ou sirop de canne ou miel) plus fruits plus rhum et hop on teste au bout d'un mois et on corrige. Sinon, je ne peux que vous conseiller d'aller faire un tour sur http://www.rhum-arrange.fr/

 

rhum_arrang_s rhum_violette
de gauche à droite : grenade, coco, melon, fruits secs, kiwi et un fond de bouteille de rhum violette